IFRAH

avril 25th, 2012 | By

IFRAH




j’ai commencé la danse au milieu des années 90, grace à un stage organisé par la ville de Bollene dans le 84, avec les black blanc beur.
Naturellement et comme beaucoup d’entre nous, j’ai commencé par le break dance et le popping.
Le vaucluse etant assez vide de danseurs à l’epoque, j’ai pas mal voyagé à gauche à droite, seul, en m’enrichissant de rencontres et d’echanges, nottament dans les soirées, spectacles ou battles.
j’ai bossé comme responsable des cultures urbaines dans une association ou le but etait de promouvoir et de devellopper les arts urbains aupres des jeunes de ma ville.
En parallele je donnais des cours dans des structures privées ou institutionnelles et je participais à des battles, en groupe et en solo
Quelques titres à mon actif mais je n’ai jamais été très « battle ». je preferais enseigner et surtout creer, plutot que de me confronter.
Tantôt on gagne, tantôt on passe pas, tantôt on finit dans le dernier carré, l’important dans le battle n’est pas le titre en soi, car il n’est qu’une « photo » de l’instant present, mais le depassement de soi je pense.( apres ca n’engage que moi^^)

Mes rencontres et mes spectacles m’ont emmené en Allemagne, Slovenie, Italie, Belgique, mais surtout en Palestine.
J’ai travaillé dans un camp de refugié en qualité de prof de danse hip hop et c’est, à ce jour, l’experience la plus intense que j’ai vecu à tous les niveaux, je considere qu’il y a eu un avant et un apres..

Cette experience m’a conforté dans ma volonté d’enseigner et de transmettre, des lors j’ai voulu faire danser les autres avant moi, et j’ai cherché à etre plus ou moins complet en danse hip hop, en ayant des bases de partout, y compris dans les danses les plus feminines comme le waack ou le vogue.
En parallele je continuais à participer à l’USG, a divers battles et scenes pour mon plaisir personel, mais fondamentalement, je me suis definitvement dirigé vers la chorée plutot que le battle.
En 2006, je decide de venir à toulouse et d’integrer une ecole de danse pour elargir ma vision de la danse, et j’ai fais du jazz, du contemporain et meme du classique (mais sans le juste au corps faut pas deconner^^).
Ainsi nouvlle ville, nouvelle vie et j’ai du retisser un reseau et m’imposer pour donner des cours, car c’etait pas evident pour un non toulousain de faire sa place au soleil.
Entre temps, je me suis interessé à l’ecriture slam, j’ai commencé à mixer, grace à une revelation d’un dj (suivez mon regard^^) et je fais aussi de la prod, ou j’essaie de composer mes propres sons.
Je mixe dorenavant dans quelques soirées et quelques battles, c’est une autre vision de la danse que d’etre aux platines.
Mais mon amour eternel et premier reste et restera la danse!!
Depuis je continue mon bonhomme de chemin, ou je m’occupe d’une formation pedagogique en danse hip hop et je continue à gerer des groupes, qui participent à different concours ici et la.

Je demande à mes eleves de s’interesser à toutes les danses, car le hip hop n’est qu’une continuité de ce qui existait deja, j’essaye modestement et humblement, de leur inculquer une vision la plus large possible, et de develloper leur creativité, et non de suivre tel ou tel danseur à la mode.

Je leur dis souvent de pas toujours danser pour les yeux, mais pour les coeurs, meme si ca parait un peu naif comme propos, je m’inscris totalement dans cette demarche, je privilegie l’emotion qu’on peut partager en complement du plaisir qu’on peut donner.

Pour finir j’aimerais faire quelques dedicaces;
DJ Sly, ton activisme, ta disponibilité, pour tes tuyaux, tes conseils et ton soutien.
j’oublie pas que la premiere fois que j’ai mixé c’etait à l’USG^^
La ville de Bollène, pour avoir organisé ce stage en 1993 et par consequant, avoir revelé en moi ce que je ferais plus tard.
Tuluz united, Ben, Morgan, Jamil, tous les potes danseurs d’ici et ceux que j’ai croisé dans mon parcours.
Onelove pour ses conseils egalement en mix, les danseurs de Lyon, car c’est toujours un plaisir de voir la bonne vibe au Ninkasi.
Amplitude danse mon ecole à toulouse.

Peace

Comments are closed.